à propos de Farangaan

La devise des projets « Bread & Salt » (pain et sel) - « Nous avons fait un pas en avant par rapport à là où, et à ce que nous étions » - est tirée de l’histoire d’un maître spirituel iranien, un sufi du nom de Abu Said ibn Abi al-Khayr. Nous considérons d’ailleurs que cette phrase résume bien les réflexions qui nous ont menées à créer le projet Farangaan, dont l’objectif est d’établir une dialogue artistique et culturelle entre l’Iran et la France : en effet, nous croyons que même un tout petit pas en avant permettra de rapprocher les deux pays.

En 2018, l’Ambassade de France au Téhéran a invité Tarlan Rafiee et Yashar Samimi Mofakham, les fondateurs des projets « Bread & Salt », à développer leur projet à l’international en mettant en place une nouvelle série d’actions entre l’Iran et la France. Fort de l’expérience de leurs projets précédents, ces projets visent principalement à établir des échanges entre les scènes artistiques iraniennes et françaises par le biais des créations de leurs artistes, et à étudier les relations historiques entre les deux pays.

Malheureusement, et malgré des relations culturelles de longue date entre l’Iran et la France, il y a un manque de documentation, d’archives et de documents de recherche (soit parce que il n’y a pas eu de trace écrite de ses échanges, ou parce que les documents ont été détruits au fil du temps. Il arrive aussi que ceux-ci soient conservés dans des archives publics ou privés). Cette absence de documentation complique le travail des chercheurs, conservateurs et historiens d’art qui s’y intéressent.

Farangaan

Farangaan : l’histoire des échanges artistiques franco-perses
Le projet Farangaan, initié par Tarlan Rafiee et Ysahar Samimi Mofakham, est un sous-projet de l’ensemble « Bread & Salt ». Il vise à répondre aux besoins en documentation des projets franco-perses et, à long terme, souhaite constituer une base de données et une source d’information pour les chercheurs, historiens et conservateurs.

Farangaan est conçu autour de l’idée de l’importance des archives comme sujet d’étude, et également de leur importance pour les projets de curation. Nous attendons à ce que ce projet donne naissance à une bibliothèque, une collection d’œuvres iraniennes et françaises, des archives historiques, ainsi qu’un ensemble de projets artistiques et culturels fondés dans des relations réciproques entre la France et l’Iran.

Notre objectif, une fois les premières étapes réalisées, est d’ouvrir ce projet et ses sources de référence aux institutions, universités, musées, galléries et particuliers.

Dans tous ses projets, Farangaan adopte une approche apolitique. Nous ne portons aucun jugement, car nous croyons que – même s’il y a des aspects politiques et des actions intéressées dans tout rapport entre pays – l’étude de l’histoire se doit de rester le plus ouvert possible pour que nous puissions mieux se comprendre à l’avenir.

Farangaan est soutenu par ses partenaires, l’Ambassade de France en Iran, le Centre de langue française de Téhéran et la Cite internationale des arts, ainsi que les projets « Bread & Salt », , Tabl Research and Experiment House et Roobix.

Farangaan is in partnership with:
Farangaan
and
Farangaan

Farangaan